Créer un site internet

Journées du patrimoine "Les visiteurs ont été au rendez-vous"

Dans le cadre de l'Assemblée générale de l'Association "Mormant revivra" le samedi 22 octobre 2022, une conférence sur Pierre de Bosredon sera organisée et dispensée par Alain Catherinet, membre actif de l'association. La conférence "Pierre de Bosredon (1511 - 1513), un commandeur au caractère hors normes" vous permettra de découvrir ce grand réformateur de La Romagne et de Morment. La conférence, prévue à 14h30 en la salle des fêtes de Leffonds, sera suivie à 16h par l'Assemblée générale de l'association, ouverte à tous. Le but : vous faire découvrir notre association et, on l'espère, vous convaincre de nous rejoindre pour sauver l'abbaye de Mormant.

FFrandonnée sur le site de Mormant

 

Ffrandonnee10

Tout le staff de la Fédération Grand-Est de randonnée pédestre était réuni au Conseil Départemental de Chaumont lors d'une Assemblée ce jeudi 09 juin. Madame Fabienne, Schollhammer, Présidente de Maison du Tourisme et Conseillère départementale, était présente. Toutes les associations de la randonnée pédestre en Haute-Marne et du Grand-Est (3 régions et 8 départements) s'étaient donné rendez-vous pour des échanges constructifs, pour à terme, parler le même langage et avoir la même vision sur l'avenir des chemins de randonnée. Les discussions se sont poursuivies par un souper à l'Hôtel Terminus, en compagnie de François Jehlé, le maitre de céans avec qui tout le monde a pu échanger. Le lendemain matin, ce vendredi 10 juin une quarantaine de marcheurs environ, s'est retrouvé, dès 8 h 30, au départ de la mairie de Richebourg, pour une randonnée de 10 km, sur le tronçon (GR145) de la via francigéna. Lucien Filippi, Vice-président du Comité départemental de randonnée pédestre, était maître de cérémonie sous la présidence de Michel Simon Président de FF randonnée Grand-Est, et Daniel Vizade vice-président (venu de Metz, accompagné de collègues alsaciens). Les marcheurs sont partis sous la houlette de Robert Voillot pour rallier Mormant petit hameau du village de Leffonds. À noter, depuis la veille la présence de Massimo Tedeschi, Président de la via Francigéna (AEVF), de son staff venu de Champlitte, dont la Conseillère départementale de Haute-Saône qui a également fait le déplacement depuis cette cité. Présence aussi de la seconde association via francigéna avec son Vice-Président Fabrice Noirot. En fin de matinée, l'historien auteur bien connu Alain Catherinet, avec son humour habituel, accompagné de Madame la Maire de Leffonds, a conduit une visite fort détaillée de l'abbaye de Mormant : Située sur la voie romaine menant de Langres à Reims, la Maison-Dieu de Mormant, fondée en 1120, reçoit dès son origine, une vocation de maison hospitalière, assurant le relais indispensable aux "passants", sur une route très fréquentée. Gérée par les Augustins et dotée de nombreuses donations, Mormant passe ensuite entre les mains des Templiers, ordre militaire religieux chargé de protéger les pèlerins le long des routes qui mènent aux lieux saints. À l'issue de cette visite, le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre 52 présidé par Max Michel et le Comité Régional Grand-Est qui prennent en charge les frais de cette manifestation emblématique ont offert le casse-croûte de midi. La preuve de la fréquentation constante de ce cheminement de Cantorbéry à Rome est ce court échange devant l'abbaye avec deux pèlerins, fort encombrés par leur paquetage, l'une Anglaise provenant de Bath en Angleterre, et le second un gaillard texan parti de Canterbury, tous deux cheminant jusqu'à Rome. Ils ont eu le plaisir de partager le casse-croûte des marcheurs qui les ont bien accueillis. Puis le retour par minibus a été assuré jusqu'au point de départ à Richebourg. Cette initiative, en coeur de Parc national de feuillus participe au renouveau touristique du département, bien en phase avec la Maison Départementale du Tourisme et sa Présidente. Des membres de l'association « Mormant Revivra » étaient sur place pour accueillir tout le monde en espérant que parmi les présents certains seront sensibles aux démarches entreprises par ses adhérents et les dirigeants de la commune pour une éventuelle restauration. Depuis plus de quarante années la commune et son association se battent pour sauver ce bâtiment qui se dégrade au fur et à mesure que les années passent.

 

Muret

Voute

Située le long de la voie romaine menant de Langres à Reims, la maison-Dieu de Mormant reçoit dès son origine une vocation de maison hospitalière, assurant le relais indispensable aux "passants" sur une route très fréquentée. On ignore la date de fondation de la Maison-Dieu ; les deux premières mentions datent de 1121 : dans un premier acte l’évêque de Langres confirme les possessions de l’hôpital de Grosse-Sauve, il indique parmi les témoins " Hubertus fundator Mormenti " ; dans un second acte, établi également par l’évêque de Langres, ce dernier notifie la donation faite à la Maison-Dieu de Mormant par Simon 1er, seigneur de Broyes et de Châteauvillain, pour compléter celle de son père Hugues à Herbert, fondateur de cet hôpital.
Gérée à l’origine par des frères obéissant à la règle de St Augustin, et assistés de convers, Mormant reçoit de nombreuses donations de seigneurs laïques et s’agrandit par acquisition. 

Voute 1

Hospital

Vestiges5

Vers 1200-1225 l’évêque de Langres cède aux Hospitaliers de St-Jean de Jérusalem l’hôpital. Devant l’opposition du chapitre de Langres et le maître de la Maison-Dieu ayant porté l ‘affaire en cour de Rome, la cession fut annulée le 16 septembre 1227 par le pape Grégoire IX. L’établissement reprend sa règle antérieure sous la dénomination " Hôpital Saint-Nicolas ".
En 1300, dans un esprit de réforme, le pape Boniface VIII donne aux Templiers, l’abbaye " ruinée par la négligence et l’incurie de ses abbés et chanoines ". Ces derniers conserveront Mormant jusqu’à la dissolution de l’ordre en 1314.
Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem recueillent les biens des Templiers ; résidant dans un premier temps à Leffonds-le-Haut, ils regagnent Mormant au XVI°s et font des aménagements : construction des cellules, fresque, enceinte extérieure, maison-forte, canonnières percées dans un mur de l’hôpital…

En 1772-1775 l’Ordre de Malte divise les biens de la commanderie, et en 1796 le domaine est vendu en plusieurs lots.

Historique

Vue de l exterieur

 

Vue de l exterieur1

Commandeur

Pierre de Bosredon, né en 1424 fut conseiller et chambellan des rois Louis XI et Charles VIII. Chevalier de Rhodes, il fut commandeur de plusieurs sites dont la Romagne, Robecourt, Pantaubert, Bure, et Mormant de 1485 à 1513. Ce moine chevalier reçoit Mormant " en récompense " à son retour de Rhodes. Grand prieur de Champagne en 1511, il fit bâtir le château de Mormant, et une partie de l’église, fortifier le site, et aménager des cellules pour les moines. A sa mort le 15 juillet 1513, il est enterré dans son mausolée aménagé sous le chœur de l’église de Mormant.